Archives de catégorie : Actualités

Des films passés par L’Abominable à la Semaine Asymétrique à Marseille

La riche programmation de la 15ème Semaine Asymétrique comprend cette année pas moins de onze films au moins en partie fabriqués au L’Abo.
Pour le public marseillais ou de passage, c’est l’occasion de les découvrir ou de les revoir!


DIMANCHE 20 MARS

11h
LES IMAGES OÙ TU N’ES PAS
vidéo et 16mm sur vidéo, couleur, son, 33’, 2022
de Gustavo Jahn

C’est un film entre le documentaire et l’expérimental dans lequel j’ai travaillé avec les images et les sons enregistrés avec mon téléphone depuis mars 2020. C’est à cette époque que j’ai commencé à déménager progressivement de Berlin à Paris.

14h
A LUA PLATZ
HD, 16mm et Super-8 sur video, n&b et couleur, son, 97’, 2018
de Jérémy Gravayat

Aux marges d’une banlieue parisienne en grande mutation, quelques familles roumaines cherchent des lieux où vivre. Depuis le village quitté, le bidonville rasé, les maisons occupées, leurs trajectoires retissent une histoire commune, faite de solidarité autant que de relégation. Devenus compagnons de route, nous fabriquons ce film ensemble, comme d’autres espaces habitables.


LUNDI 21 MARS à 15h

CORPS SAMPLES
16mm sur vidéo, couleur, son, 15’, 2021
de Astrid de la Chapelle

Au départ, il y a une simultanéité. Un fossile marin de crinoïde mis à jour au sommet de l’Everest, un célèbre alpiniste britannique qui s’évapore et un leader russe qui s’éteint sont le point de départ d’une histoire de la transformation de la matière.


MARDI 22 MARS à 14h

LOS PLATEADOS
16mm sur vidéo, n&b, son, 11’, 2021
de Mariya Nikiforova & Martin Molina Gola

La Bestia est un train qui transporte des marchandises à travers le Mexique ; il est également emprunté par les migrants pour atteindre la frontière étatsunienne. Los Plateados (Les Argentés) étaient un groupe de hors la-loi au XIXe siècle.

JOURNEY THROUGH A BODY
16mm sur vidéo, couleur, son, 32’, 2019
de Camille Degeye

Thomas, musicien, est cloîtré chez lui à cause d’un pied cassé. Il erre dans son appartement, la jambe dans le plâtre, occupé à la composition d’un morceau.

21h AU LABO LARGENT / projections 16mm

UNA REVUELTA SIN IMAGENES
16mm, couleur, son opt., 14’20, 2021
de Pilar Monsell

L’un des soulèvements les plus inconnus de notre histoire, la mutinerie du pain, fut mené par des femmes à Cordoue en mai 1652. Comment retrouver les gestes de résistance de ce que nous n’avons pas pu voir ?

LES FILMS DU DÉS-APPARAITRE
#1 MES CHEUV’ DANS TA *****
16mm, n&b, sil, 4’, 2018
#3 – …DANS SA TOILE EST UN LAC
Super 8 sur 16mm, n&b, sil, 7’, 2020
de Oscar Hache

Un recueil de films proposant une descente vers les profondeurs des spécificités techniques du film (la pellicule).

EL ORO DE CAJAMARCA
16mm, n&b et couleur, son opt., 16’, 2019
de Alexandre Regol

A Cajamarca, dans les Andes colombiennes, à la surface, une vie agricole paisible, des paysages fertiles. Sous la surface, invisibles, des ressources en or immenses convoitées par une multinationale.


MERCREDI 23 MARS à 17h

COLLECTIF – CHANTIER CINÉMATOGRAPHIQUE #1

DU JOUR AU JOUR
16mm et vidéo sur vidéo, couleur, sonore, 35’, 2019

Atelier mis en oeuvre par Yoana Urruzola depuis L’Abominable avec des femmes participantes aux cours de langue française des associations le Lieu de Rencontre pour les Femmes et JADE (La Courneuve, 93). Un cheminement depuis les langues de chacune, dans lesquelles se racontent le quotidien, des souvenirs, des fragments de mondes.


VENDREDI 25 MARS à 20h45

UNE SAISON SANS GUY
16mm sur vidéo, couleur, 11’33, 2017
de Noémi, Léo, Alida et Manuel Aubry

Trois jours avant qu’ils ne quittent leur village et la maison familiale suite à la mort de Guy, les membres de sa famille saluent les territoires où ils ont grandi.

Séance spéciale au Réel : créer le Navire Argo

Le festival du Cinéma du Réel au Centre Pompidou à Paris offre à l’Abominable une séance spéciale de soutien le vendredi 11 mars à 15 heures où nous présenterons et discuterons autour du projet d’implantation du Navire Argo sur le site des anciens laboratoires Éclair à Épinay-sur-Seine pour lequel une recherche active de financements est en cours. A l’issue de la discussion seront projetés des films courts en copie 16mm et 35mm tout juste sortis du labo. Entrée libre dans la limite des places disponibles !


Et aussi… en compétition française :
deux films-navires passés par le labo

Navigators de Noah Teichner, 16/35mm sur 35mm, n&b et couleur, son Dolby SR, 85′, 2022
le 11 mars à 16h50 et le 15 mars à 21 heures

Décembre 1919. Le gouvernement des États-Unis expulse 249 anarchistes et révolutionnaires sur « l’Arche soviétique ». Quelques années plus tard, ce même paquebot devient le décor de La Croisière du Navigator, une comédie burlesque de Buster Keaton.


Intermède de Maria Kourkouta, 16mm sur vidéo, noir et blanc, son, 25′, 2022
le 13 mars à 16h30 et le 15 mars à 18h30

Images d’un petit chantier naval, quelque part en Grèce. Entre la réparation de bateaux et leurs nouveaux départs, une équipe d’hommes se charge de les tirer à terre et de les remettre dans l’eau. Un film en 16mm, fait de gestes et de mouvements balançant entre rapprochement et éloignement, attachement et détachement, tension et tendresse.


Et parmi les work-in-progress 2022, un autre film accompagné par L’Abominable

Ciompi un film d’Agnès Perrais, 16mm et vidéo (montage en cours)
Séance réservée aux professionnels

À la fin du Moyen Âge, à Florence, en Italie, les ouvriers les plus pauvres des manufactures de laine, les Ciompi, bouleversent la République de Florence en s’emparant du gouvernement. Aujourd’hui alors que je questionne les enjeux politiques de l’écriture de l’histoire avec Alessandro Stella, l’historien militant qui a remis en lumière cette révolte, les ouvriers de l’industrie textile moderne se soulèvent dans les banlieues de Florence.


L’Abominable est plus que jamais à la recherche de financements privés (dons de tout un chacun, mécénat d’entreprise, fondations privés) pour bâtir Le Navire Argo à Epinay, vous pouvez nous aider en donnant sur www.navireargo.org/soutenir et en parlant autour de vous !

Le Navire Argo en route pour les laboratoires Éclair !

English text below

Cap au nord-ouest !
 
Après un an de recherches pour trouver un port d’attache, L’Abominable quitte La Courneuve et prend la direction d’Épinay-sur-Seine pour amarrer son Navire Argo sur le site des anciens laboratoires Éclair. Quelle destinée incroyable !

Pour que ce conservatoire vivant, à la fois lieu de création, de transmission et de partage voit le jour, l’association L’Abominable a plus que jamais besoin de votre soutien, car il nous faut trouver des financements importants pour la réhabilitation des locaux.


Le Navire Argo à Éclair, une histoire du cinéma
 
Lieu emblématique de l’industrie du cinéma en France, les laboratoires Éclair ont développé, truqué et tiré tout au long du XXe siècle une grande partie des films destinés au marché français. Aujourd’hui, le site de 4,5 hectares doit devenir un grand quartier culturel au cœur de la ville, et le Navire Argo s’y installe sur 1 200 m2 de bâti. La partie laboratoire occupera l’endroit même où se faisait le développement des négatifs, et nous rendrons publique une des salles de projection qui servait à l’étalonnage.
 
En échange de la prise en charge de la réhabilitation des locaux qui nous concernent, la Ville d’Épinay-sur-Seine s’est engagée à en céder l’usage à notre association sur le long terme.
 
Après vingt-cinq ans de collectage de machines, de leur mise à disposition à des cinéastes, et d’expérience acquise, s’ouvre la perspective d’une implantation pérenne pour réaliser le Navire Argo, un grand lieu tout entier dédié aux pratiques contemporaines et futures du cinéma argentique.
 

Le projet de réhabilitation à Éclair
 
Une première étude a permis d’estimer la faisabilité du projet et de chiffrer le montant des travaux de réhabilitation à 2,4 millions d’euros, principalement pour la rénovation énergétique du bâtiment, son adaptation à nos usages et la mise en conformité des espaces pour l’accès du public. A la suite de cette réhabilitation, les cinéastes de l’association prendront en charge l’aménagement des locaux, ainsi que l’implantation et la mise en route des machines.
 
Tous les détails de l’implantation du Navire Argo dans les laboratoires Éclair sont à retrouver sur cette page de notre site internet.
 
Nous sommes sur le pont pour que la majorité de l’investissement nécessaire provienne de fonds publics. 

Néanmoins, nous savons que nous aurons besoin d’apporter une part non négligeable de fonds propres et nous nous sommes fixés l’objectif de lever 500 000 € dans les mois qui viennent, en combinant les apports de dons privés, de mécènes et de fondations.
 

Appel à dons et au mécénat pour le Navire Argo
 
Pour nous aider à atteindre ce montant, L’Abominable s’est associé au fonds de dotation culturel Artutti, ce qui a notamment pour effet de rendre défiscalisables les dons des personnes et des entreprises.

Si vous payez des impôts en France, votre don sera déductible à hauteur de 66% de vos impôts, dans la limite de 20% de votre revenu imposable.

Cela signifie que si vous donnez 1000€, vous pourrez déduire 660€ de vos impôts ! Et donc que votre contribution au Navire Argo vous aura coûté 340€.

Si vous représentez une entreprise, votre don permet de bénéficier d’une réduction d’impôt sur les sociétés de 60% du montant des versements, plafonnée à 20 000€ ou 5 ‰ du chiffre d’affaires de l’entreprise.

Nous vous invitons à partager ces informations auprès de personnes ou de structures qui pourraient soutenir financièrement le projet, et bien entendu, si vous avez les moyens et souhaitez rendre possible l’existence d’un tel lieu, à nous aider directement.

Cap au nord-ouest ! Trouvons le passage !



NAVIRE ARGO ON ITS WAY
TO FORMER ÉCLAIR LABORATORY!

Our sails are set for the Northwest of Paris!

After a year of looking for a new home, L’Abominable is leaving La Courneuve. We will dock Navire Argo in Épinay-sur-Seine, in the Paris region, on the site of the former Éclair film laboratory. We couldn’t have hoped for a better location!

Navire Argo at Eclair: A History of Cinema

The Éclair film laboratory holds an iconic status for the French film industry. Over the course of the 20th century, this film lab was responsible for developing, printing, and creating effects for a large portion of films for the French market. The industrial complex spanning 10 acres is now being transformed into a cultural district in the heart of the city of Épinay-sur-Seine. We will set up Navire Argo in a 1,200 m2 space located in the very building where camera negatives were once developed. One of the screening rooms, initially dedicated to color grading, will be also opened to the public.

In exchange for the renovations we will carry out, the local government of Épinay-sur-Seine has agreed to put the space at our disposal on a long-term basis, free of charge.

After twenty-five years of collecting machines and making them available to filmmakers, and all the experience gained through this endeavor, our project of finding a permanent location for creating Navire Argo – a vast space entirely dedicated to contemporary and future photochemical film practices – is becoming a reality.

The Éclair Renovation Project

To help this living conservatory of cinematographic creation, training, and exhibition see the light of day, L’Abominable needs your support more than ever. We must secure significant funding in order to renovate the building. 

An initial study has allowed us to determine the feasibility of the project and to produce an estimate of 2.4 million euros for the necessary renovation work. The sum will primarily be dedicated to reducing the energy consumption of the building, adapting the space to our needs, and meeting government regulations for opening parts of the building to the public. Once this renovation work has been completed, the filmmaker-members will set up the various lab spaces and carry out the installation of the machines.

All the details on the project of setting up Navire Argo at the former Éclair film laboratory can be found on this page of our website.

We are in the process of securing the majority of this funding through public institutions.

We will however need to contribute a non-negligible portion of this sum ourselves and have set a goal of raising 500,000€ in the coming months through contributions of individuals, private donors, and foundations.

The Navire Argo Fundraising Campaign

You can do your part by sharing this information with individuals or organizations who might be interested in making a donation to our project. If you have the means to do so, and would like to help make Navire Argo a reality, you can also make a donation directly to our non-profit organization.

Our sails are set for the Northwest of Paris!

After a year of looking for a new home, L’Abominable is leaving La Courneuve. We will dock Navire Argo in Épinay-sur-Seine, in the Paris region, on the site of the former Éclair film laboratory. We couldn’t have hoped for a better location!

Navire Argo at Eclair: A History of Cinema

The Éclair film laboratory holds an iconic status for the French film industry. Over the course of the 20th century, this film lab was responsible for developing, printing, and creating effects for a large portion of films for the French market. The industrial complex spanning 10 acres is now being transformed into a cultural district in the heart of the city of Épinay-sur-Seine. We will set up Navire Argo in a 1,200 m2 space located in the very building where camera negatives were once developed. One of the screening rooms, initially dedicated to color grading, will be also opened to the public.

In exchange for the renovations we will carry out, the local government of Épinay-sur-Seine has agreed to put the space at our disposal on a long-term basis, free of charge.

After twenty-five years of collecting machines and making them available to filmmakers, and all the experience gained through this endeavor, our project of finding a permanent location for creating Navire Argo – a vast space entirely dedicated to contemporary and future photochemical film practices – is becoming a reality.

The Éclair Renovation Project

To help this living conservatory of cinematographic creation, training, and exhibition see the light of day, L’Abominable needs your support more than ever. We must secure significant funding in order to renovate the building. 

An initial study has allowed us to determine the feasibility of the project and to produce an estimate of 2.4 million euros for the necessary renovation work. The sum will primarily be dedicated to reducing the energy consumption of the building, adapting the space to our needs, and meeting government regulations for opening parts of the building to the public. Once this renovation work has been completed, the filmmaker-members will set up the various lab spaces and carry out the installation of the machines.

All the details on the project of setting up Navire Argo at the former Éclair film laboratory can be found on this page of our website.

We are in the process of securing the majority of this funding through public institutions.

We will however need to contribute a non-negligible portion of this sum ourselves and have set a goal of raising 500,000€ in the coming months through contributions of individuals, private donors, and foundations.

The Navire Argo Fundraising Campaign

You can do your part by sharing this information with individuals or organizations who might be interested in making a donation to our project. If you have the means to do so, and would like to help make Navire Argo a reality, you can also make a donation directly to our non-profit organization.

Our sails are set! Help us to find the way to the Northwest passage!


Repenser la transition numérique – Colloque international Beauviatech

du 1er au 3 décembre 2021
Louis-Lumière / La Fémis
(sur inscription avant le 30 novembre)

« Adieu 35 : la révolution numérique est terminée » titraient les Cahiers du cinéma en novembre 2011, marquant la fin d’une époque liée à une certaine forme de cinéphilie fondée sur l’argentique, mais également la fin d’une période de transformation que d’aucuns ont pu considérer comme radicale. Pourtant le terme de « révolution », partagé par une grande majorité des discours sur le cinéma depuis son entrée dans le troisième millénaire, ne rend pas compte des modalités singulières de ce changement de paradigme. En effet, si ce terme charrie avec lui l’idée de rupture et de remise à zéro, force est de constater que « l’ère numérique » se caractérise par une forme d’hybridité, reposant pendant plus d’une décennie sur la cohabitation (plus ou moins harmonieuse) de deux paradigmes techniques quant au tournage et à la diffusion des films. Que ces derniers soient tournés sur pellicule puis numérisés pour le montage (et diffusés également numériquement), ou filmés avec des caméras DV ou HD avant d’être transférés sur un support 35 mm, on constate bien dans quelle mesure « l’ancien » et le « nouveau » monde s’articulent, au point que cette rencontre finisse par constituer un enjeu fort au sein de l’institution cinématographique.

Nous serons présents lors de la table ronde du vendredi 3 décembre à 9h15 à la Fémis : « Entre expérimentations plastiques et pratiques professionnelles, la place des laboratoires partagés dans les pratiques argentiques contemporaines »

Avec Mariya Nikiforova (cinéaste, responsable de la collection Light Cone et de son centre de documentation, coordinatrice des résidences Atelier 105 chez Light Cone), Nicolas Rey (cinéaste, membre fondateur du laboratoire l’Abominable et de la charte filmprojection21), Paula Rodriguez-Polanco (cinéaste, scénariste et directrice de la photographie), Guillaume Vallée (cinéaste). Modération : Éric Thouvenel

Programme complet du colloque

« Du jour au jour » au Cinéma l’Étoile

le 5 décembre à 16h30
Cinéma l’Étoile, 1 Allée du progrès, 93120 La Courneuve

Du jour au jour

16mm et vidéo sur vidéo, couleur, sonore, 35’, 2019
 
Ce film est l’aboutissement d’un travail d’atelier de cinéma mis en œuvre en 2018-2019 par une cinéaste de l’association L’Abominable, avec des femmes participantes aux cours ELF (Expression Langue Française) des associations JADE et Lieu de Rencontre pour les Femmes.
Du jour au jour est un cheminement depuis les langues de chacune, dans lesquelles se racontent le quotidien, des souvenirs, des fragments de mondes et de vies.
Entre ces récits, les silences qui les soutiennent, le jeu des traductions et de la mise en scène,  des femmes – toutes habitantes de La Courneuve – se rencontrent.
Du jour au jour témoigne tant de ces rencontres que de l’exercice d’une fabrication commune.

La projection sera suivie d’une discussion et d’un moment convivial à L’Abominable

Le nouveau site Filmlabs.org est en ligne !

English version below

Nous sommes heureux d’annoncer la mise en ligne d’une version entièrement renouvelée du site filmlabs.org, une refonte dont L’Abominable à été la cheville ouvrière à la suite d’un financement participatif lancé en 2020.

Vous y trouverez non seulement tout le contenu du site précédent, revu, réorganisé et mis à jour, mais aussi quantité de nouveautés.

57 laboratoires de cinéastes actifs y sont recensés de par le monde, dévoilant un réseau allant du cercle polaire arctique à Melbourne et de Vancouver à la Corée du Sud.

Cinéastes ! Si vous avez utilisé un de ces labos pour réaliser un film, une installation, une performance, n’hésitez pas à utiliser ce formulaire pour que votre travail apparaisse sur le site.

Programmateurs ! Plus de 500 films issus de ces labos sont répertoriés et mieux mis en valeur. Il devient possible de faire des recherches par type, par labo, par année de production, par format de diffusion, etc. et vous pouvez désormais obtenir un accès permettant de visualiser les mots de passe des liens de visionnement.

Un facebook lié au site, sur lequel apparaissent au fur et à mesure les films nouvellement mis en ligne, existe désormais.

L’importante section d’Infos techniques a été mise à jour et complétée, et la section Ecrits comprend maintenant de multiples références de textes à propos des pratiques contemporaines du cinéma argentique.

Bonne navigation !

The new Filmlabs.org website is online!

We are delighted to announce that an entirely reworked version of the filmlabs.org website is now online! L’Abominable was instrumental in putting together this new website that began in the wake of the crowdfunding campaign launched in 2020.

In addition to all the content of the previous site, which has been revised, reorganized and updated, you will find lots of new material.

A list of 57 artist-run film labs active around the world highlights a network that spans from the Arctic circle to Melbourne and from Vancouver to South Korea.

Filmmakers! If you have used one these labs to make a film, an installation or a performance, feel free to add your work using this form so that it appears on the website.

Film programmers! More than 500 films made at artist-run film labs are listed and better showcased. You can now search by type of work, lab, year of production, screening format, etc., and request a programmer login that will give you access to passwords for screener links.

There is also a Facebook page linked to the site on which new films posted to Filmlabs will simultaneously appear.

The wide-ranging “Technical section” has been updated and enhanced with many new documents, and the “Writings” section has been greatly expanded with a number of bibliographical references about contemporary photochemical film practices.

Happy browsing!

Portes ouvertes : de L’Abominable au Navire Argo

Du 9 au 11 juillet 2021

Dans ses locaux à La Courneuve depuis dix ans, L’Abominable se voit contraint de déménager à l’été 2022. Pour ouvrir, peut-être pour la dernière fois, ce lieu aux spectateurs et spectatrices, L’Abominable organise des portes ouvertes le week-end du 9 juillet : performance, projection en 35mm, tables rondes et visites du labo sont au programme.

On y discutera cinéma, film argentique, luttes pour les espaces culturels, et du projet du nouveau lieu de L’Abominable, le Navire Argo qui associerait un laboratoire à une salle de cinéma dédiée à l’argentique. On pourra y découvrir un laboratoire complet de cinéma, du développement des originaux à la projection en passant par le tirage de copies et le sous-titrage. Le soir, on y verra des films en plein air, à la tombée de la nuit.

Pour soutenir notre projet du Navire Argo, comme l’on déjà fait plus d’un millier de personnes et de structures n’hésitez pas à signer et à faire signer l’appel à soutien qui se trouve sur le site internet http://navireargo.org. 

Pour des raisons sanitaires, les visites se feront par petits groupes et l’accueil se fera à l’extérieur, dans la cour.

 

PROGRAMME

Vendredi 9 juillet
20h : Ouverture des portes
22h : Projection-performance 16mm de l’Atelier d’Archives Haroun Tazieff, à partir des rushes tournés sur le volcan éthiopien l’Erta Ale

Samedi 10 juillet
À partir de 14h : visites du laboratoire
17h : Présentation publique du Navire Argo : un lieu à bâtir pour le cinéma argentique
22h : Avant-première française, en 35mm, de Los Conductos de Camilo Restrepo

Dimanche 11 juillet
À partir de 14h : visites du laboratoire
17h : Sels d’argent contre mètres carrés – les lieux de cinéma face au foncier. Discussion publique avec MTK, MIRE, le Polygone Étoilé, le Gran Lux, le Cinéma Nova, le Vidéodrome 2, et le Cinéma la clef revival

Entrée libre, restauration sur place le samedi soir.

 


Atelier d’Archives Haroun Tazieff

Vendredi 9 à 22h

Sur l’Erta Ale avec l’Atelier d’Archives Haroun Tazieff

Il y a 7 ans, Frédéric Lavachery, un des enfants du volcanologue et cinéaste Haroun Tazieff récupérait de la poubelle du CNRS des centaines de boîtes remplies de films 16 mm, tournés par son père et ses équipiers sur différents volcans du globe durant la seconde moitié du XXème siècle. Ces boîtes contiennent surtout les traces de fabrications de films : des collections de rushes, des copies de travail, des essais de montages, des chutes… Après avoir vu quelques-unes de ces magnifiques images, nous avons eu envie d’explorer plus en profondeur cette poubelle et nous avons créé l’Atelier d’Archives Haroun Tazieff (AAHT) dans le but d’étudier, de restaurer, d’archiver, et de rendre visible les documents filmiques de ces expéditions.

Les équipes des expéditions Tazieff étaient composées de spécialistes (chimistes, sismologues, géologues, etc.) qui arpentaient les volcans en activité et s’approchaient au plus près des cratères, de la lave et des exhalaisons gazeuses, pour effectuer des relevés et des mesures. Ils tentaient de percer les mystères de ce feu sorti des entrailles de la terre. Les découvertes de ces scientifiques naissaient d’un corps à corps intense avec les volcans. Pendant une quarantaine d’années, ces équipes embarqueront caméras 16mm et caméramans avec eux (le peintre-alpiniste-porteur-cuisinier Pierre Bichet, l’opérateur Daniel Cavillon) pour documenter leur travail, leur quotidien, filmer les habitants des volcans et ces phénomènes telluriques aussi fabuleux que terrifiants.

L’AAHT collabore avec différents laboratoires artisanaux de création cinématographique. Dans ces lieux subsistent le matériel et le savoir-faire spécifique nécessaire à la manipulation de la pellicule. C’est aussi une manière de partager ce trésor avec d’autres. Lors de chaque session de travail dans un laboratoire, nous nous concentrons sur un volcan ou une zone géographique particulière. Nous effectuons collectivement, avec les membres des laboratoires qui le désirent, un travail de restauration, d’archivage et de création en cherchant des manières de montrer ces films.

A L’Abominable nous travaillerons sur l’Erta Ale, « la montagne qui fume ». Ce volcan est situé en Ethiopie dans la vallée du Grand Rift africain. Dans une faille située en dessous du niveau de la mer (donc dans un océan en formation sans eau…), zone désertique très chaude et plutôt inhospitalière, existe cet immense volcan où demeurent deux lacs de lave permanent.

Après une semaine de résidence sur un travail d’archivage et de création à L’Abominable, sera donnée une projection performative ouverte au public le vendredi soir à la nuit tombée.

 


Samedi 10 à 17h

Présentation du Navire Argo – un lieu à bâtir pour le cinéma argentique

Festivals, cinémathèques, lieux de pratique, de formation et de diffusion du cinéma, chercheurs, universitaires, cinéastes et professionnels soutiennent aujourd’hui largement notre projet d’un lieu qui rende visible les enjeux d’aujourd’hui et de demain autour du support film, et associe création et transmission d’un patrimoine matériel et immatériel. 

Nous reviendrons sur le projet d’un tel lieu et sur les perspectives concrètes de sa réalisation.

Cette présentation donnera lieu à plusieurs interventions de personnalités et de professionnels appuyant le projet du Navire Argo, ainsi que de lieux existants partageant la philosophie et ayant des traits communs avec le lieu que nous désirons bâtir. Cette présentation à plusieurs voix ouvrira sur une discussion avec le public.

 


Los Conductos de Camillo Restrepo, 2020

Samedi 10 à 22h

LOS CONDUCTOS de Camilo Restrepo

16mm sur 35mm, couleur, 1,37, son Dolby SR, 70’, 2020

Los Conductos raconte l’histoire de Pinky, un jeune homme qui vient tout juste d’échapper d’une secte religieuse après avoir pris conscience de la manipulation mentale dont il était l’objet. C’est un acte particulièrement violent commis au sein de la secte, auquel Pinky a assisté par hasard, qui a provoqué son éveil. Comme de nombreuses sectes, celle-ci accommodait la foi en Dieu avec des affaires illégales et criminelles. Ce fait lui a révélé sa participation involontaire dans une série de délits et de crimes, commis au nom de la foi, et d’une supposée justice divine.

Pinky, émancipé dans des circonstances qui se dévoilent progressivement, traverse les premiers jours de l’effondrement de la construction morale et religieuse sur laquelle il avait bâti sa vie d’adulte. Se sachant trompé par sa propre foi, il questionne tout, mû par la méfiance qui vient de naître en lui.

Cinéaste de L’Abominable, Camillo Restrepo poursuit son travail de cinéaste sur pellicule depuis de nombreuses années. Après Impression de una guerra (2015) et Cilaos (2017) tous deux Leopard d’argent au festival de Locarno, Los Conductos, prix du meilleur premier film à la Berlinale, est son premier long-métrage. 

Film présenté sur copie 35mm neuve en avant-première.

Site du cinéasteLos Conductos (Berlinale Encounters 2020)


Dimanche 11 à 17h

Table ronde «  Sels d’argent contre mètres carrés – les lieux de cinéma face au foncier »

Cette table-ronde proposera un tour d’horizon de plusieurs cinémas alternatifs et collectifs de cinéastes qui ont su trouver des solutions pour pérenniser leurs espaces ou qui luttent aujourd’hui pour sauver leurs murs. Par une mise en commun de nos stratégies pour résister contre la précarisation de nos lieux, nous essayerons d’apprendre des échecs et des réussites passés pour mieux se projeter vers l’avenir.

Cette discussion regroupera des membres du Cinéma Nova – salle de cinéma et collection film, Bruxelles, du Dispel & l’Atelier MTK – laboratoire de cinéaste,  Grenoble, du Gran Lux – salle de cinéma, laboratoire et collection film, Saint-Etienne, de La Clef Revival – salle de cinéma, Paris, du Polygone Etoilé – salle de cinéma et collectif de cinéastes, Marseille et de Mire – programmation et laboratoire, Nantes.

 


Informations pratiques

Association L’Abominable 
30, rue de Genève
93120 La Courneuve 
http://www.l-abominable.org
http://www.navireargo.org

Accès : RER B La Courneuve-Aubervilliers


Les projections et discussions ont lieu en plein air.

“absences” et “Après les nuages” à La Parole errante demain, ce samedi 12 juin

A La Parole errante demain, ce samedi 12 juin on aura la chance de voir une projection en pellicule de deux films passés par le labo : “absences” et “Après les nuages” – tous les deux tournés à Bure dans le contexte de la lutte qui s’y mène contre le projet d’un site d’enfouissement des déchets nucléaires.

absences

16mm, n&b, son opt., 5’, 2018

absence ab.sɑ̃s féminin
1) Le fait d’être absent.
2) Défaut de présence à une réunion, à une assignation, à un appel.
3) (Psychologie) Arrêt momentané de la conscience, symptôme de l’épilepsie.
4) (Pluriel) Film réalisé à Bure, en Meuse, à propos d’un projet d’enfouissement des déchets nucléaires.

Après les nuages

Les Scotcheuses

super 8, couleur, son num., 45’, 2020

Après les nuages est un film collectif tourné en pellicule, fabriqué avec et par les opposantes au projet Cigéo, à Bure et alentours, en Meuse et Haute-Marne. Dans notre film, plusieurs univers s’entrechoquent, se croisent, se regardent, se mêlent ou s’évitent. Il y a des gens sous terre, d’autres en surface ou dans les arbres. On a imaginé ce qui se passerait dans un monde contaminé -peut-être – par le nucléaire où certaines personnes contrôlent, d’autres survivent, attendent, s’amusent et résistent. Un film d’anticipation ? Peut-être. Mais aussi un film d’archives où certains lieux apparaissant à l’image n’existent déjà plus. C’est un film qui s’est fait en parallèle de la lutte, à ses côtés, à son contact, dans la lenteur de la fabrication collective, quatre années durant. L’histoire a été écrite à plein, avec ce qu’on connaît d’ici. Elle est traversée par nos craintes sur l’avenir, notre colère et notre espoir qu’il y aura toujours du monde pour contrer ces schémas morbides et biocides et habiter les zones menacées.

Le Navire Argo passe le cap des 1 000 soutiens!

(english below)

Le Navire Argo passe le cap des 1 000 soutiens!

Lancé il y a quelques semaines, le projet de nouveau lieu pérenne de l’association l’Abominable, Le Navire Argo, a recueilli plus de mille signatures venant d’horizons multiples : cinéastes, artistes, producteurs et productrices, universitaires, associations de professionnel-le-s du cinéma, laboratoires partagés, festivals, cinémathèques, et ce de toute la France, d’Europe mais aussi d’au-delà des océans. Cliquez ici pour voir les listes complètes des personnes et des structures qui ont signé et grand merci à tous ceux qui l’ont déjà fait !

Ce n’est que le début du voyage et nous vous invitons à continuer à signer et à faire signer cet appel autour de vous.

Aujourd’hui, la situation reste inchangée. Le laboratoire de l’Abominable doit quitter son atelier dans les anciennes cuisines de la ville de La Courneuve à l’été 2022. Nous cherchons donc à créer un lieu pérenne en Ile-de-France dédié au cinéma argentique : un Navire pour poser nos machines, ouvrir une salle de projection publique afin que la création contemporaine et la projection de films de patrimoine en argentique puissent encore exister et se développer en France aujourd’hui.

Toutes les facettes et les détails de ce nouveau projet sont à trouver sur le site du Navire Argo.

Réservez la date : le week end du 10 et 11 juillet, nous vous convions à un grand événement festif au cours duquel nous présenterons le projet en détail et où vous pourrez visiter les locaux actuels. Plus d’info à suivre à ce propos.

Face à l’urgence de ne pas voir le savoir-faire et les machines de L’Abominable disparaître après vingt-cinq années de travail, nous avons besoin du soutien et des idées de toutes et tous !

Que vogue le Navire !


Navire Argo now has 1,000 supporters!

The call for support we launched a few weeks ago for Navire Argo — our project to create a new space for the non-profit L’Abominable — has already gathered over 1,000 signatures. A diverse list of filmmakers, artists, producers, professors, film industry professional organizations, artist-run film labs, festivals, and cinematheques from all over the world have already pledged their support. You can click here to see the complete list of individuals and institutions who support our project. Many thanks to all those who have already signed!

We are still at the beginning of our journey. If you have not already done so, we invite you to sign the call for support and to help us to spread the word about our project!

Our situation currently remains the same. L’Abominable must leave its premises in La Courneuve in the summer of 2022. Our goal is to find a permanent space in the Paris region to set up our machines, to create a screening room open to the public, and to promote both analog filmmaking and projection in France today.

All the details about our project can be found on the Navire Agro website.

Save the date. Between the 10th and 11th of July, we invite you to an event at l’Abominable. We will present the Navire Argo and you will be able to visit our current space. More information to come soon.

Our situation is critical. We need your help and your ideas in order to preserve all the equipment and knowledge we have acquired over the last twenty-five years.

The ship sails on!

A Lua Platz au cinéma La clef revival

Venez soutenir le dernier cinéma associatif de Paris avec un beau film passé par L’Abominable.

MERCREDI 26 MAI à 17h30

A Lua Platz (Prendre Place)
de Jérémy Gravayat
HD, 16mm et Super-8 sur video, n&b et couleur, son, 97’, 2018


La Courneuve, 1966, 1972, 2013, 2018, demain… Entre deux autoroutes qui ne cessent de bourdonner, des exilés tentent de se poser. Chassés de leurs bidonvilles, de leurs tentes igloo, des chantiers sur lesquels ils essayent de récupérer un peu de fer pour le revendre à 8 centimes le kilo, ils errent.
Aux marges d’une banlieue parisienne en grande mutation, quelques familles roumaines cherchent des lieux où vivre. Depuis le village quitté, le bidonville rasé, les maisons occupées, leurs trajectoires retissent une histoire commune, faite de solidarité autant que de relégation.

Ce film à été accueilli en résidence à L’Abominable en 2013 et 2014 et à donné lieu à la réalisation et publication du livre-journal Atlas : Histoires de l’Habiter – 1950-2015.

En présence du réalisateur

Infos pratiques
Ouverture des portes de La clef revival à 17h30
Lancement de la séance à 18h00
34, rue Daubenton – Paris 5ème
Prix libre